CATG Catana Group

CATANA GROUP : RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2019/2020

CATANA GROUP : RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2019/2020

Communiqué de Presse                                                                              Canet-en-Roussillon, le 3 juin 2020 à 17h45

CATANA GROUP 



RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2019/2020

Résultat opérationnel en hausse de 35 %

Structure financière robuste

De nombreux atouts pour faire face aux conséquences du COVID-19

En milliers d'eurosS1 2019/2020S1 2018/2019
Chiffre d’affaires41 80632 798
Achats consommés

Charges de personnel

Charges externes

Impôts et taxes

Dotations / Reprises amortissements et provisions

Variations de stocks

Autres produits et charges opérationnels courants



 
18 617

5 214

15 425

533

2 143

- 3 610

19



 
15 329

5 327

9 869

546

1 744

- 2 589

- 24



 
Résultat Opérationnel Courant3 4652 596
 



Autres produits et charges opérationnels



 
 



- 33



 
 



- 50



 
Résultat Opérationnel3 4322 546
   
Résultat Financier47- 106
Impôt- 218+ 187
   
Résultat Net de l’ensemble consolidé3 2612 626
   
Part des minoritaires (actionnaires HACO)773544
   
RESULTAT NET (PART DU GROUPE)2 4882 082
   

Dans la lignée des précédents exercices, ce premier semestre montre une nouvelle fois le dynamisme des ventes de bateaux neufs BALI et CATANA ; le résultat opérationnel affichant de nouveau une croissance conséquente de près de 35 %, consolidant une structure financière déjà solide. Ce semestre renforce ainsi les fondamentaux du Groupe avant d’affronter les inévitables conséquences économiques de la crise sanitaire du COVID-19, que CATANA GROUP surmontera avec volontarisme, pragmatisme et sérénité grâce à sa bonne santé.

Nouvelle amélioration de la rentabilité opérationnelle portée par la croissance des ventes de bateaux neufs et l’amélioration des coûts directs

Propulsée à nouveau par les ventes de catamarans neufs BALI et CATANA (qui représentent plus de 90 % du chiffre d’affaires du Groupe), l’activité globale de CATANA GROUP affiche sur le premier semestre une croissance importante de + 27 %, en phase avec les prévisions.

Alors que l’activité de ce semestre n’a que très peu bénéficié des nouveaux modèles BALI CATSPACE et BALI 4.8, les autres modèles affichent de bonnes performances. Dans ce cadre, les ventes de bateaux neufs affichent une fois encore une très forte hausse (+ 34 %) permettant à CATANA GROUP de surperformer son marché.

Grâce à un meilleur mix produit, traduit par la hausse du prix de vente moyen de ses bateaux et d’une nouvelle amélioration de ses coûts directs de production, CATANA GROUP enregistre une hausse de 35 % de son résultat opérationnel qui s’établit à 3,4 M€ contre 2,5 M€ un an plus tôt.

Compte tenu du contexte lié au COVID 19, le management du Groupe a choisi de ne pas comptabiliser un nouveau produit d’impôt différé actif.

Le résultat net de l’ensemble consolidé est ainsi positif de 3,3 M€ (contre 2,6 M€ en février 2019) tandis que le résultat net part du Groupe s’élève à 2,5 M€ (contre 2,1 M€ en février 2019).

Une structure financière toujours solide

Pour ce premier semestre, la capacité d’autofinancement de CATANA GROUP s’établit à 5,5 M€ contre 4,1 M€ en février 2019, soit une hausse de 34 %.

La forte hausse de l’activité industrielle, doublée d’une saisonnalité de livraison un peu plus marquée cette année conduisent le BFR à augmenter de 2,2 M€.

Ainsi, les flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles ressortent positifs de 3,2 M€.

Le Groupe poursuit par ailleurs le développement de sa gamme, les nouveaux modèles ayant généré un flux de trésorerie net négatif lié aux opérations d’investissements de 5,7 M€.

Le Groupe a eu faiblement recours aux nouveaux emprunts (1,4 M€) sur ce semestre. Après les remboursements d’emprunts, le flux net de trésorerie lié aux opérations de financements ressort ainsi positif de 0,9 M€.

Une fois encore, le Groupe affiche un fort autofinancement de ses investissements à hauteur de    4,8 M€.

Dans ce cadre, la trésorerie globale du Groupe ressort avec une variation légèrement négative sur le semestre de 1,6 M€ pour s’établir à 10,2 M€.

Avec un endettement financier modéré de 7,6 M€ (dont 3,6 M€ de crédit-bail), le Groupe dispose ainsi d’une trésorerie nette de 2,6 M€ confirmant la solidité de la structure financière du Groupe qui dispose par ailleurs de 32,8 M€ de fonds propres.

Malgré la crise du COVID-19, le Groupe maintient son cap 

La propagation rapide du virus COVID-19 a conduit la majeure partie des Etats à mettre en place des mesures de confinement strictes.

Dans ce contexte, pour préserver la santé de ses salariés, CATANA GROUP a décidé dès le 17 mars, la fermeture de ses usines françaises, puis une semaine plus tard, celle de l’usine tunisienne d’El Haouaria.

Le Groupe est néanmoins parvenu à maintenir une partie de l’équipe du département « développement », ce qui a permis de ne pas prendre de retard pendant le confinement sur la fabrication des moules des futurs modèles prévus dans le cadre du plan stratégique du Groupe.

Les tailles modérées des usines du Groupe, ainsi que la mise en place de toutes les mesures protectrices nécessaires, ont permis la reprise à 100 % des activités industrielles dès le 4 mai, tandis que l’usine tunisienne retrouvait ses pleines capacités quelques jours plus tard.

L’arrêt de la fabrication des bateaux pendant près de 8 semaines a ainsi privé le Groupe d’une capacité de production conséquente qui contrarie les prévisions initiales de croissance de l’exercice. Alors que le carnet de commandes au 28 février était en ligne avec la croissance du chiffre d‘affaires espérée entre 35 et 40 % pour l’exercice 2019/2020, les conséquences de cet arrêt industriel vont effacer l’essentiel de cette croissance.

Dans ce contexte, CATANA GROUP s’attend à réaliser un chiffre d’affaires sur l’exercice 2019/2020 légèrement supérieur à celui de l‘année dernière, sous réserve bien entendu qu’aucun autre obstacle lié au COVID-19 ne vienne perturber la fabrication et la livraison des bateaux d’ici le 31 août 2020.

Dans un marché des catamarans jusque-là très dynamique et fortement porté par les professionnels de la location, les principaux acteurs de ce marché s’attendent à une activité plus difficile sur le plan commercial dans les mois à venir, même si les scénarios restent difficiles à établir à ce jour. En effet, la tenue ou non de certains salons européens d’automne et la capacité d’investissement des professionnels de la location restent incertaines.

Dans ce contexte moins favorable, CATANA GROUP dispose néanmoins de nombreux atouts pour faire face à cette situation inédite :

  • Un carnet de commandes solide de 45 M€ pour l’exercice 2020/2021,

     
  • Une attractivité de plus en plus forte auprès de la clientèle de particuliers grâce aux nombreuses évolutions récentes et à venir des gammes BALI et CATANA,

     
  • Une gamme de bateaux 2020/2021 renforcée, composée de plusieurs modèles (les BALI CATSPACE MOTORYACHT, BALI 4.8 et BALI 4.6) n’ont pas encore été présentés au public,
  • Une situation de départ saine sans stock de bateaux invendus, y compris dans le réseau de distribution ; aucun mécanisme de financement de stocks de concessionnaires n’étant en place,

     
  • Des fondamentaux financiers robustes (fonds propres solides, trésorerie nette positive) renforcés par un Prêt Garanti par l’Etat de 14 M€ pour faire face à un probable changement de profil du BFR hivernal et à de plus faibles livraisons hivernales.

             

Par ailleurs, le Groupe a décidé d’accélérer l’optimisation et la rationalisation de ses organisations pour maintenir son point mort le plus bas possible dans un contexte de marché où les hypothèses de très fortes croissances sont naturellement remises en question à court terme.

Face aux conséquences économiques provoquées par la crise du COVID-19, le management du Groupe a immédiatement tout mis en œuvre pour protéger en premier lieu la pérennité de son modèle d’entreprise et celle de ses emplois.

Par ailleurs, CATANA GROUP a dû prendre la décision de surseoir à l’acquisition du chantier tunisien MAGIC YACHTS dès la deuxième quinzaine de mars. Annoncé le 11 décembre dernier, le projet d’acquisition du chantier tunisien MAGIC YACHTS visait à accompagner industriellement la forte croissance attendue des fabrications des modèles de la gamme BALI ainsi que l’accélération de la stratégie de développements de nouveaux modèles, perspectives naturellement reconsidérées par les conséquences de la crise sanitaire.

Sans pour autant remettre en question cette volonté de rapprochement, les dirigeants du Groupe ont maintenu un processus de discussions afin de trouver un nouvel accord et des conditions compatibles avec la nouvelle situation de marché découlant de cette crise sanitaire. Dans le même temps, CATANA GROUP a poursuivi sa collaboration industrielle avec ce chantier dans le domaine de la fabrication de moules des nouveaux modèles à venir.

Malgré la soudaineté et la violence de la crise sanitaire du COVID-19 et leurs conséquences industrielles et commerciales, CATANA GROUP devrait rester sur un niveau d’activité proche de 2018/2019, autour de 80 M€. La qualité des concepts BALI et CATANA, la capacité intacte du Groupe à proposer de nouveaux modèles, la flexibilité de ses outils industriels, et ses fondamentaux financiers solides, sont autant d’atouts pour affronter une situation complexe dans les mois à venir.

CATANA Group est spécialisé dans la conception, la construction et la commercialisation de navires de plaisance.

CATANA Group est coté sur le compartiment C d'Euronext Paris

Code ISIN : FR0010193052 - Code Reuters : CATG.PA - Code Bloomberg : CATG.FP

Société de bourse : Kepler

Contacts :

   
CATANA GroupAELIUM FINANCE
David ETIEN – Directeur FinancierJérôme GACOIN
05 46 00 87 4101 75 77 54 65

Pièce jointe

EN
03/06/2020

Underlying

To request access to management, click here to engage with our
partner Phoenix-IR's CorporateAccessNetwork.com

Reports by Catana Group

ResearchPool Subscriptions

Get the most out of your insights

Get in touch