Report
Patrick Artus

Une crise financière en Chine peut-elle se transformer en une crise mondiale ?

Le risque qu’Evergrande, le deuxième promoteur immobilier chinois, qui a 260 milliards d’euros de dettes, fasse faillite a déclenché une réflexion sur le risque que cette faillite se transforme en une crise financière mondiale. Le précédent qui inquiète est celui de Lehman Brothers, dont la faillite a violemment amplifié la crise des subprimes. L’ inquiétude est que le gouvernement chinois accepte aujourd’hui la faillite d’Evergrande comme le gouvernement américain avait accepté en 2008 la faillite de Lehman pour faire exemple. Nous nous interrogeons donc sur la possibilité d’une transmission d’une crise financière sévère en Chine au reste du Monde. Les canaux de transmission sont : objectifs : la dette chinoise détenue dans le Reste du Monde qui transmet la crise s’il y a des pertes sur cette dette et qu’elle est de suffisamment grande taille ; subjectifs : la contagion d’une crise peut passer par une hausse globale des primes de risque (comme on l’a vu pour les banques en 2008) due à la hausse de la perception globale du risque sans qu’il y ait de transmission objective de pertes subies p a r les prêteurs. Dans le cas de la Chine, on voit que les deux mécanismes possibles de contagion semblent faibles. Une crise financière en Chine, qui est possible, n’aurait donc pas nécessairement un effet majeur sur le Reste du Monde, avec quand même les risques venant de la forte détention d’actions (mais pas de crédit) en Chine par les non-résidents.
Provider
Natixis
Natixis

Based across the world’s leading financial centers, Natixis Research offers an integrated view of the markets. The team provides support to inform Natixis clients’ investment and hedging decisions across all asset classes.

 

Analysts
Patrick Artus

Other Reports from Natixis

ResearchPool Subscriptions

Get the most out of your insights

Get in touch