Select criteria to filter your search results
Jehanne Leroy

Iliad - AGE 20 Décembre 2019

Le principal objet de la présente assemblée est d’approuver le projet d’Offre publique de Rachat (OPRA) suivie d’une augmentation de capital portant sur le même montant, proposée au même prix que l’OPRA, et garantie par le premier actionnaire, Xavier Niel. De façon générale, cette opération, financièrement innovante, porte un risque de renforcement au capital du premier actionnaire. Cependant, celui-ci est déjà l’actionnaire de contrôle puisqu’il détient plus de 50% du capital. De la même façon, il contrôle également d’ores et déjà l’issue des votes en AG. Ainsi, cette opération ne porte pas d...

Jehanne Leroy

Iliad - EGM 20 December 2019

ITEMS 1 and 2: It is proposed to approve a share buyback offer followed by a capital increase with the same amount and price. Thus the share buyback offer is fully financed by the capital increase, which is guaranteed by the main shareholder. The only risk identified in this global operation is that the main shareholder could strengthen his stake and control of the General meeting. However, Xavier Niel, main shareholder, already controls the capital and the General meeting votes. Thus, this operation seems more to be a confidence signal sent by the controlling shareholder to the market.

Jehanne Leroy

U10 - Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires du 13 décembre 2019

La société propose comme nouvelle dénomination sociale : "U10 Corp". Cette nouvelle dénomination sociale ne semble pas impacter négativement les actionnaires. En revanche, elle semble donner une dimension plus internationale, ce qui pourrait laisser penser à un potentiel projet de transformation en Société Européenne. Toutefois, cette décision serait soumise à l’approbation des actionnaires lors d’une assemblée générale. Proxinvest recommandera donc l'approbation.

Jehanne Leroy

Lumibird - Assemblée Générale Mixte des actionnaires du 16 décembre 2019

La société propose la nomination de la société EMZ Partners (représentée par Bruno Froideval) comme censeur. La nomination de censeurs au conseil pose problème : la présence obligatoire de personnes n'assumant pas les mêmes responsabilités mais bénéficiant d'un même niveau d'autorité que les administrateurs risque de gêner les travaux des administrateurs. Par ailleurs, EMZ Partners est le partenaire financier d'Esira, l'actionnaire principal de la société qui dispose déjà de 3 sièges au conseil, soit 60% des sièges, alors que sa détention en capital n'est que de 55,43%. La société propose éga...

Jehanne Leroy

Pernod Ricard- Assemblée Générale des actionnaires du 8 novembre 2019

GOUVERNANCE Depuis l’arrivée du fonds activiste Elliott au capital de la société, les changements suivants ont été faits en termes de gouvernance : - Patricia Barbizet, Présidente du Haut Comité de Gouvernement d’Entreprise, a été nommée Administratrice référente en janvier 2019- La société propose à la présente assemblée la nomination de 2 administrateurs indépendants, ce qui aura pour effet de porter le taux d’indépendance à près de 43% selon Proxinvest (contre 36% l’an dernier).- Ces nominations ont également pour effet de faire baisser légèrement la surreprésentation du Concert au conseil...

Jehanne Leroy

Figeac Aéro - Assemblée Générale des actionnaires du 20 Septembre 2019

Malgré une forte contestation des actionnaires minoritaires lors de la précédente AG sur les résolutions relatives au capital, principalement motivée par la possibilité de leur usage en période d’offre publique et des montants excessifs, la société propose de nouveau cette année les mêmes types d’autorisations, dans les mêmes conditions. Proxinvest maintient donc ses recommandations de vote négatives sur ces résolutions (résolutions 9 à 14 et 17 à 19). De la même façon, la société n’a pas amélioré sa communication concernant les jetons de présence, et notamment leur éventuel alignement avec l...

Jehanne Leroy

Soitec, 26 Juillet 2019

GOUVERNANCELa société n’est pas contrôlée ; pourtant, son conseil ne présente un taux d’indépendance que de 25% selon Proxinvest (33,33% selon la société). Cette situation est principalement due au pacte d’actionnaires conclu entre la société et ses 3 principaux actionnaires, BPIfrance, NSIG et CEA qui ont chacun 2 sièges au conseil (soit 17% du conseil chacun). Or, ils ne détiennent chacun que 11% du capital. Ils sont donc tous les 3 en surreprésentation. C’est cette surreprésentation et le manque d’indépendance du conseil qui explique que Proxinvest ne soutienne, pour chacun de ces 3 actionn...

Jehanne Leroy

Oeneo, 25 Juillet 2019

RémunérationsAu titre de l’exercice 2018-2019, une rémunération exceptionnelle sous forme d’actions gratuites a été attribuée au Directeur Général. S’il est compréhensible que le conseil ait souhaité récompenser son DG pour avoir su gérer au mieux la crise du prix du liège, il semble cependant, très généreux de lui octroyer une rémunération exceptionnelle supérieure à son bonus (111% du bonus annuel précisément). De plus, cette rémunération exceptionnelle représente 35% de son fixe, alors que la politique approuvée par les actionnaires lors de la précédente assemblée générale prévoyait un plaf...

Jehanne Leroy

Alstom, 10 juillet 2019

Résolution 7 : la société propose la mise en place d’une clause de non-concurrence, d’une durée identique à celle proposée en 2018 dans le cadre de l’opération avec Siemens (clause qui n’a pas pu être mise en place suite à l’échec de l’opération), mais d’un montant moindre (18 mois contre 24 mois précédemment). Proxinvest apprécie vivement la baisse du montant. Cependant, il excède toujours notre plafond de 12 mois de rémunération fixe + variable annuel ; aussi, nous ne soutenons pas cet engagement. Résolution 9 : La rémunération attribuée au titre de 2018/19 au PDG aurait pu être acceptable ...

Jehanne Leroy

SQLI, 27 juin 2019

La rémunération pour l'exercice 2018 et la politique pour 2019 d'Hervé de Beublain, Président du Conseil d'Administration, ne comportent pas de rémunération variable (résolutions 8 et 11), ce qui est conforme à notre politique de vote. En effet, Proxinvest s'oppose à ce qu'un Président non-exécutif, donc sans responsabilité opérationnelle, touche une rémunération basée sur les performances opérationnelles de la société (résolution 7). La résolution 9 visant la rémunération pour l'exercice 2018 de Didier Fauque, Directeur Général, manque de transparence et ne comporte aucune rémunération long-...

Jehanne Leroy

Groupe Flo, 27 juin 2019

A l'image de l'exercice précédent, la société continue d'associer le quitus aux administrateurs à la résolution d'approbation des comptes sociaux, ce qui entraîne nécessairement une recommandation négative. Malgré l'absence de part variable dans la rémunération du Directeur Général, Proxinvest soutient les résolutions 15 et 17, en raison de la faiblesse des montants proposés. Cependant, on encourage la société à s'améliorer sur ce point, afin de permettre un meilleur alignement de la rémunération du dirigeant sur les performances de la société.

Jehanne Leroy

Marie Brizard Wine & Spirits, 27 juin 2019

La situation financière de la société s'est rapidement et assez sévèrement dégradée en 2017 et 2018. Elle nécessitait d’une recapitalisation. Pour ce faire, la société a proposé 2 options (Option Principale et Option Alternative). La première option a été retenue par le conseil : l’opération a permis à un actionnaire et concurrent (COFEPP) de prendre le contrôle du capital de la société, sans qu’il n’ait eu à payer de prime de contrôle ou à lancer d’OPA sur les titres. Cela présente un fort risque d’abus pour les actionnaires minoritaires. De plus, non seulement COFEPP contrôle le capital, mai...

Jehanne Leroy

Kerlink, 27 juin 2019

La société fait preuve de nombreuses lacunes en terme de communication et de transparence. D'abord en ce qui concerne la description de l'actionnariat, celle-ci n'expose que la détention en actions de la société mais n'évoque pas les droits de vote des principaux actionnaires. Ensuite, la société propose en résolution 7 la nomination d'une nouvelle administratrice, mais aucune information n'est donnée sur la candidate proposée dans les documents préparatoires à la présente Assemblée Générale, hormis son état civil. De plus, la société ne communique pas les rémunérations des mandataires socia...

Jehanne Leroy

Precia, 26 juin 2019

Tout comme l'année précédente, la communication de la société envers ses actionnaires est lacunaire car de nombreuses informations sont manquantes et peuvent porter préjudice à leurs intérêts : communication extrêmement floue de la composition de l'actionnariat au sein du rapport de gestion, absence du rapport spécial sur les conventions réglementées, manque de détail sur les rémunérations dues au titre de 2018, absence de politique de rémunération pour 2019 et absence de biographies des administrateurs. Il s'agit pourtant de documents essentiels en terme de gouvernance. Le taux d'indépendanc...